Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Missionnaires Clarétains France | 17 July 2019

Scroll to top

Top

No Comments

Ascension 2015

Ascension 2015
CMF France

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 16,15-20. 
En ce temps-là, Jésus ressuscité se manifesta aux onze Apôtres et leur dit : « Allez dans le monde entier. Proclamez l’Évangile à toute la création.
Celui qui croira et sera baptisé sera sauvé ; celui qui refusera de croire sera condamné.
Voici les signes qui accompagneront ceux qui deviendront croyants : en mon nom, ils expulseront les démons ; ils parleront en langues nouvelles ;
ils prendront des serpents dans leurs mains et, s’ils boivent un poison mortel, il ne leur fera pas de mal ; ils imposeront les mains aux malades, et les malades s’en trouveront bien. »
Le Seigneur Jésus, après leur avoir parlé, fut enlevé au ciel et s’assit à la droite de Dieu.
Quant à eux, ils s’en allèrent proclamer partout l’Évangile. Le Seigneur travaillait avec eux et confirmait la Parole par les signes qui l’accompagnaient.

Par l’incarnation du Christ dans le sein de la Vierge Marie, l’homme a ouvert une porte à Dieu dans son histoire. Par le « oui » de la Vierge Marie, l’être humain est devenu la porte par laquelle Dieu entre dans notre histoire. Par l’Ascension, Dieu qui s’est fait chair de notre chair rentre au Paradis emportant ainsi notre nature auprès du Père. Quel admirable échange! Cet échange n’a été possible que par l’unique Médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus-Christ. Notre histoire entre définitivement dans l’histoire de Dieu comme Dieu est entré définitivement dans notre histoire.

Voyez quel grand amour Dieu nous a donné, il a voulu que nous soyons ses enfants et nous le sommes, nous son Eglise. Car c’est aux enfants qu’on confie son héritage pour le fructifier. Le Christ nous confie aujourd’hui la mission de parachever l’œuvre de la création.

1- Galiléens, pourquoi restez-vous là à regarder vers le ciel?

Le temps de Jésus historique est terminé sur la terre. Avec l’Ascension commence le temps de l’Eglise. Le temps d’évangéliser, d’être des témoins du Christ mort et ressuscité. Dieu a voulu nos confier tout la responsabilité. L’Eglise du Christ doit être le corps du Christ, tous les chrétiens doivent être la bouche, les pieds, les mains du corps du Christ. Face aux difficultés, aux problèmes, aux défis quotidiens que nous pose continuellement la société et le monde dans lequel nous vivons, ça ne faut pas la peine rester là à regarder le ciel, en attendant que Dieu descende une autre fois pour quérir nos maladies et donner du pain aux affamés. Nous sommes, avec l’aide de l’Esprit du Christ, ceux qui doivent résoudre les problèmes de chaque jour. Dieu veut que nous nous comportions comme des personnes autonomes, libres, responsables de nos actes et de notre vie. Dieu ne nous a pas abandonné à nous-mêmes ; Il est avec nous, il nous soutient de l’intérieur, avec son Esprit. Mais il veut que nous soyons, avec sa force, ceux qui continuent à construire son Règne sur terre. Pour construire ce Règne, il nous faut beaucoup d’humilité, de douceur et de patience.

2- Il lui a tout soumis (…) il a fait de lui la tête de l’Eglise

Le Christ, après son ascension au ciel, a donné à l’Eglise tout le pouvoir spirituel nécessaire pour réaliser sa mission. Si l’Eglise du Christ n’agissait pas avec l’Esprit du Christ, elle serait entrain de trahir la mission que le Christ lui a confiée. Et nous ne devons pas oublier que tous nous sommes Eglise, même si, pour ce qui est de la responsabilité, nous les avons à des degrés différents. Notre Eglise est l’Eglise du Christ quand elle agit avec l’Esprit du Christ. Un Esprit d’amour, de justice, de vérité, de paix, de fraternité. Nous devons aimer l’Eglise comme notre mère spirituelle, tout en sachant que, comme fils, nous devons lutter vaillamment afin que tous puissent voir en elle la vrai figure du Christ. Tous les chrétiens, avons l’obligation de soutenir, spirituellement et matériellement, l’Eglise, en corrigeant ce qui doit l’être et en défendant ce qui doit être défendu. Mais, en agissant toujours avec amour, sincérité, humilité et fermeté.

3- Voici les signes qui accompagneront ceux qui deviendront croyants

Le Christianisme n’est pas seulement une profession de foi, ou une théorie, ou une dévotion pieuse, ou l’accomplissement de quelques lois. Etre chrétien, c’est agir, en toute choses, avec le même Esprit du Christ. Nous devons soigner les malades, défendre les laissées-pour-compte, convertir les pécheurs, interpeller les corrompus ; nous devons toujours défendre les plus nécessiteux. La vie chrétienne est contemplation et action, elle est une lutte, un travail, un effort continu pour être plus chrétien et plus humain dans notre histoire, dans notre monde. Les signes qui doivent accompagner les chrétiens de notre époque son, même en nombres distincts, les mêmes qui ont accompagnés les chrétiens des premiers siècles. Le commandement de Jésus continue d’être le même hier, aujourd’hui et toujours : aimer Dieu et démontrer cet amour en aimant inconditionnellement son prochain, non seulement en parole, mais avec des réalisations.

Pierre ZANGA, CMF.

Submit a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.