Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Missionnaires Clarétains France | 23 November 2017

Scroll to top

Top

No Comments

Assomption

Assomption
CMF France

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 1,39-56.
En ces jours-là, Marie se mit en route et se rendit avec empressement vers la région montagneuse, dans une ville de Judée.
Elle entra dans la maison de Zacharie et salua Élisabeth.
Or, quand Élisabeth entendit la salutation de Marie, l’enfant tressaillit en elle. Alors, Élisabeth fut remplie d’Esprit Saint,
et s’écria d’une voix forte : « Tu es bénie entre toutes les femmes, et le fruit de tes entrailles est béni.
D’où m’est-il donné que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ?
Car, lorsque tes paroles de salutation sont parvenues à mes oreilles, l’enfant a tressailli d’allégresse en moi.
Heureuse celle qui a cru à l’accomplissement des paroles qui lui furent dites de la part du Seigneur. »
Marie dit alors : « Mon âme exalte le Seigneur,
exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !
Il s’est penché sur son humble servante ;
désormais tous les âges me diront bienheureuse.
Le Puissant fit pour moi des merveilles ;
Saint est son nom !
Sa miséricorde s’étend d’âge en âge
sur ceux qui le craignent.
Déployant la force de son bras, il disperse les superbes.
Il renverse les puissants de leurs trônes, il élève les humbles.
Il comble de biens les affamés,
renvoie les riches les mains vides.
Il relève Israël son serviteur,
il se souvient de son amour,
de la promesse faite à nos pères,
en faveur d’Abraham et sa descendance à jamais. »
Marie resta avec Élisabeth environ trois mois, puis elle s’en retourna chez elle.

Dieu dans sa toute bonté a créé merveilleusement l’homme et la femme a son image. Et quand les temps furent accomplis, Dieu a voulu recevoir de l’humanité un corps. C’est à travers une femme que Dieu s’est fait chair de notre chair. La Vierge Marie est une femme dont on n’a rien dit, si ce n’est qu’elle était fiancée et qu’un ange lui avait annoncé: « Te voilà entre toutes choisie ». Une femme dont on n’a rien dit, si ce n’est qu’elle avait accouché d’un garçon au pays de Judée. Mais une femme qui est devenue jour après jour la servante du Seigneur.

C’est elle qui pendant trois jours a cherché son Enfant qui semblait l’oublier. Elle était là à Cana pour la noce où Jésus transforma l’eau en vin et l’on put croire en Lui. Elle était là pleurant avec les femmes de Jérusalem pendant la passion. Elle était là au pied de la croix de son Fils. Elle était là en prière avec les apôtres au Cénacle lorsqu’ils reçurent l’Esprit-Saint.

La vie ne la Vierge Marie n’a pas été un long fleuve tranquille, mais elle a su dire oui, dans l’humilité, la simplicité et la dignité. Elle a été l’une des nôtre qui a su vivre à la suite du Christ sur la terre. Elle a donc été une sainte femme de son vivant. La Vierge Marie fut le premier tabernacle vivant, puisque c’est elle qui a porté le Fils de Dieu, Jésus-Christ, dans son sein en premier. L’Assomption est donc le couronnement de toute une vie de donation.

Célébrer l’Assomption c’est dire que la sainteté se traduit dans notre histoire de chaque jour. Une présence patiente, aimante, serviable, consolante, courageuse et humble. C’est célébrer le couronnement de celle qui a eu la force de continuer à dire « oui » au milieu des épreuves.

La Vierge Marie dans la gloire de son Fils est toujours à nos côtés. Comme Mère, elle nous donne la force au milieu des épreuves; oriente nos désirs vers le ciel; nous défend et protège contre le mal.

C’est avec reconnaissance que nous célébrons aujourd’hui sa montée au ciel. Jésus-Christ, Fils unique de Dieu, à l’heure où il s’est offert sur la croix, nous a donné la Vierge Marie pourmère. Jésus-Christ, notre frère et notre sauveur, écoute la prière de notre Mère quand elle intercède pour nous. Sainte Mère de Dieu, et notre Mère, veille sur nous et  sur toute l’humanité.

Bénédiction à vous tous, au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit.

P. Pierre ZANGA, CMF.

Submit a Comment