Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Missionnaires Clarétains France | 16 July 2018

Scroll to top

Top

No Comments

6 Dimanche de Pâques

6 Dimanche de Pâques
CMF France

Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean 15, 9-17. 
En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Comme le Père m’a aimé, moi aussi je vous ai aimés. Demeurez dans mon amour.
Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, comme moi, j’ai gardé les commandements de mon Père, et je demeure dans son amour.
Je vous ai dit cela pour que ma joie soit en vous, et que votre joie soit parfaite. »
Mon commandement, le voici : Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés.
Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime.
Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande.
Je ne vous appelle plus serviteurs, car le serviteur ne sait pas ce que fait son maître ; je vous appelle mes amis, car tout ce que j’ai entendu de mon Père, je vous l’ai fait connaître.
Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis et établis, afin que vous alliez, que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure. Alors, tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donnera.
Voici ce que je vous commande : c’est de vous aimer les uns les autres. »

 « Aimez vous les uns les autres » c’est tout simple comme règle de vie, c’est applicable par tout le monde et au fond il ne faut pas spécialement croire en Dieu ou avoir lu l’évangile pour comprendre ça et c’est vrai, aimez les autres c’est la propriété de tous.

Et d’ailleurs tout le monde parle d’amour, tout le monde parle d’aimer mais on oublie souvent et en générale d’apprendre à aimer. Parce que c’est bien là le problème. Si tout le monde parle d’amour à tort et à travers on ne sait plus trop ce qu’est l’amour, tout le monde parle d’amour mais pas grand monde n’explique ce que c’est qu’aimer.

Et c’est peut être ça la spécificité de l’Evangile que nous avons aujourd’hui. En effet nous n’avons pas le monopole de l’amour, mais l’Eglise depuis toujours est porteuse d’un message fort, d’une parole claire et originale sur l’amour : « Comme je vous ai aimés, vous aussi aimez-vous les uns les autres. »

Nous sommes aimé en premier, « comme le Père m’a aimé moi aussi je vous ai aimé » Dieu nous a aimé le premier, c’est de lui que vient l’amour, c’est lui la source de tout amour. C’est parce que nous sommes aimés que nous pouvons aimer à notre tour. Quand j’étais encore séminariste j’ai eu la chance de travailler auprès des enfants des rues et un jour j’entendais le curé prêcher sur ce thème et ressortir à ces enfants qui avaient connus l’abandon, la violence, la drogue ce même discours que je trouvais difficile: que Dieu les aimait. Je bouillais intérieurement en me disant que cette soupe qu’on leur servait devait les révolter. En les interrogeant après la messe, l’un d’eux m’a répondu : « si Dieu ne nous aimait pas qui d’autre que Lui le ferait ! Heureusement qu’il nous aime sinon on meurt.» En effet si personne ne nous aime, nous sommes incapables d’aimer, mais si nous découvrons que Dieu nous aime alors, ca crée chez nous la plus belle des obligations à aimer à notre tour, aimer parce que c’est vital !

Et pour ca nous avons un modèle et un maître : Jésus-Christ « aimez vous comme je vous ai aimé ». Laissons-nous instruire par quelqu’un qui a aimé non pas seulement en parole, mais en actes : Jésus-Christ. Il a aimé en accueillant ceux que tout le monde rejetait, il a aimé en ne jugeant personne mais en relevant ceux qui étaient tombé, il a aimé en pardonnant à ceux qui le haïssaient, il a aimé jusqu’au bout, en donnant sa vie pour chacun de nous. C’est ce témoin là que nous voulons suivre, c’est de cette manière que nous voulons apprendre à aimer, c’est lui que nous voulons imiter, aimer jusqu’au bout. Pour toi demain ce sera peut être te donner à celui ou celle que tu aimes, alors prépares toi dés aujourd’hui, apprends aujourd’hui à te donner, tranquillement, patiemment, sans griller les étapes, doucement mais sûrement.

Nous savons que nous ne sommes pas meilleurs que les autres, ce n’est pas parce que nous sommes chrétiens que nous savons mieux aimer que les autres. Le fait de lire l’évangile ne nous donnes pas d’avantages particulières et encore moins d’arrogance. Au contraire cela nous donne cette humilité profonde de savoir que sans Dieu, nous sommes bien incapable d’aimer comme il nous le demande, d’aimer comme son fils nous l’a montré. Et Dieu le sait, Dieu connait bien notre faiblesse, c’est pour ça qu’il nous donne sa force, il donne sa force pour aimer.

Alors demandons la charité, demandons à Dieu de nous apprendre à aimer, approchez vous de lui, qui se donne dans son eucharistie, approchez vous de lui qui donne sa vie, son corps, son âme pour nous, approchez vous de lui, et apprenez de lui à donner votre vie, à vous donner, et c’est ca aimer.

Submit a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.