Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Missionnaires Clarétains France | 19 August 2018

Scroll to top

Top

No Comments

Sainte Trinité

Sainte Trinité
CMF France

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 28,16-20.
En ce temps-là, les onze disciples s’en allèrent en Galilée, à la montagne où Jésus leur avait ordonné de se rendre.
Quand ils le virent, ils se prosternèrent, mais certains eurent des doutes.
Jésus s’approcha d’eux et leur adressa ces paroles : « Tout pouvoir m’a été donné au ciel et sur la terre.
Allez ! De toutes les nations faites des disciples : baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit,
apprenez-leur à observer tout ce que je vous ai commandé. Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde. »

Pour un juif et un musulman, Dieu est unique et seul. Notre Dieu, à nous chrétiens, n’est pas solitude. Croire en un Dieu unique qui est à la fois Père, Fils et Saint-Esprit, c’est ce qui distingue la foi chrétienne. Trinité, c’est la formule que les théologiens ont employée pour dire Dieu avec des mots humains. Le Père envoie son Fils réaliser un plan d’amour que l’Esprit de Jésus nous communique dans l’Église. Jésus nous propose que pour connaître Dieu, il faut participer à sa vie, il faut entrer dans une relation nouvelle avec lui. Jésus n’a pas fait pas de grands discours sur Dieu. Il a simplement vécu, devant ses disciples, sa relation à son Père dans l’Esprit. Il n’y a qu’un seul Dieu, le Père tout puissant, son Fils unique et l’Esprit Saint. Le monothéisme de la foi chrétienne n’enferme pas Dieu dans la froideur d’une solitude céleste. Il n’y a qu’un seul Dieu, mais pas un Dieu seul.

Jésus  nous a donné son Esprit à la Pentecôte, pour que nous entrions nous aussi dans une relation à trois avec le Père.   Nous découvrons davantage ce que cela veut dire dans à une rencontre personnelle avec Dieu. Faire connaissance avec l’autre, entreprendre un bout de chemin ensemble, nouer une amitié, donner sa confiance et aller jusqu’à l’amour, cela fait connaître l’autre et soi-même. C’est l’expérience des disciples de Jésus qui ont vécu une rencontre personnelle qui les a menés bien loin. Il y a de la diversité en Dieu, il y a de l’autre en Dieu. Dieu est parmi nous. Dieu est en nous. En apprendre sur Dieu, c’est donc aussi en apprendre sur nous-mêmes. Nous devons donc laisser transformer nos vies par cet amour. Croire à la Trinité, c’est entrer dans une rencontre personnelle avec un Dieu qui est toute notre vie, un Dieu qui est Amour. C’est faire connaissance avec Dieu, entreprendre un bout de chemin avec lui, nouer une amitié, et aller toujours plus loin, jusqu’à la foi, jusqu’à l’amour. Le christianisme  n’est pas une religion de la peur, mais celle de la confiance et de l’amour du Père qui nous aime sans limites. Le Deutéronome dans la première lecture nous rappelle que le Seigneur est Dieu, là-haut dans le ciel et ici-bas sur la terre, et qu’il n’y en a pas d’autres. Dieu se révèle comme l’Unique. Au cœur même de ses épreuves, le peuple juif lui aussi a pris conscience que Dieu n’était pas d’abord le justicier tout puissant, mais qu’il était avant tout plein de miséricorde. Dans la deuxième lecture, Paul s’arrête sur notre condition d’enfants de Dieu qui nous permet de reconnaître Dieu comme Père. C’est l’Esprit Saint qui nous fait nous tourner vers le Père pour l’appeler « Abba ». Le Dieu en qui nous croyons est le défenseur des pauvres, l’ami des abandonnés, le frère des exploités. Jésus, qu’il a envoyé parmi nous, a promis le salut à ceux et celles qui découvriraient son visage à travers celui du pauvre, de l’affamé, du malade, du rejeté. Nous devons nous mettre à l’œuvre pour la justice, pour le partage, pour la solidarité. Nous devons nous engager pour défendre les petits, protéger les faibles, visiter les malades. Nous devons vêtir ceux qui sont nus, soigner les blessés, tout ça avec l’aide de l’Esprit.

Dieu est unité et il est aussi échange, relation, amour. Voir Jésus à l’œuvre, c’est voir Dieu à l’œuvre. Jésus a dévoilé que Dieu est Souffle de vie. Trois personnes pour un Dieu Unique. N’ayons pas peur de témoigner de la Bonne Nouvelle de l’Amour de Dieu. Aimer le  faible et le méprisé, c’est le chemin de notre humanisation et le chemin du bonheur. Dieu n’est pas là-haut, tout seul, en train de tirer les ficelles, il ne crée pas le monde parce qu’il s’ennuie ou pour montrer sa puissance, il crée parce qu’il n’est qu’Amour. Si nous vivons quelque chose de vrai avec Jésus, il nous entraîne forcément, par l’Esprit, vers le Père. Consciemment ou pas, nous faisons une expérience de la Trinité.

Submit a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.