Le Baptême du Seigneur

ÉVANGILE

« Dès que Jésus fut baptisé, il vit l’Esprit de Dieu venir sur lui » (Mt 3, 13-17)

Alléluia. Alléluia.
Aujourd’hui, le ciel s’est ouvert,
l’Esprit descend sur Jésus,
et la voix du Père domine les eaux :
« Celui-ci est mon Fils bien-aimé ! »
Alléluia. (cf. Mt 3, 16-17, Ps 28, 3)

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

Alors paraît Jésus.
Il était venu de Galilée jusqu’au Jourdain
auprès de Jean,
pour être baptisé par lui.
Jean voulait l’en empêcher et disait :
« C’est moi qui ai besoin d’être baptisé par toi,
et c’est toi qui viens à moi ! »
Mais Jésus lui répondit :
« Laisse faire pour le moment,
car il convient
que nous accomplissions ainsi toute justice. »
Alors Jean le laisse faire.

Dès que Jésus fut baptisé,
il remonta de l’eau,
et voici que les cieux s’ouvrirent :
il vit l’Esprit de Dieu
descendre comme une colombe et venir sur lui.
Et des cieux, une voix disait :
« Celui-ci est mon Fils bien-aimé
en qui je trouve ma joie. »


Avec cette fête du Baptême du Seigneur, c’est le temps de Noël qui s’achève. Demain, la liturgie entrera dans le temps Ordinaire. La fête, que nous célébrons aujourd’hui, marque donc une étape importante, non seulement dans le temps liturgique, mais d’abord dans la vie de Jésus lui-même. En effet, pour Jésus, le Baptême est le premier acte de sa vie publique, il ouvre le temps de la prédication de la Bonne Nouvelle, après trente années de vie cachée.

A Noël, le Verbe s’est fait chair. A l’Epiphanie, sa venue a été manifestée. Au Baptême, Dieu sort de son silence, la voix du Père retentit, pour que soit proclamée la Bonne Nouvelle du salut. A Noël, Dieu se révèle dans un enfant sans voix. A l’Epiphanie, c’est toute la création qui l’annonce et le célèbre. Au jour du Baptême, c’est la voix de Dieu Lui-même qui refait toutes choses nouvelles.

Cette triple annonce, nous sommes appelés à la vivre, nous aussi, dans ce temps Ordinaire qui s’ouvre devant nous. En effet, nous sommes, nous aussi, appelés à reconnaître la venue silencieuse de Dieu dans notre vie. Nous sommes invités à ouvrir les yeux sur les splendeurs de la création qui chantent sa gloire. Nous sommes conviés à ouvrir l’oreille de notre cœur à sa Parole.

Car Dieu vient chaque jour à nous, comme il est venu à Noël. Dieu vient d’abord dans le silence, dans la discrétion, dans l’humilité. Il vient au plus proche de notre humanité, dans les choses les plus simples et les plus ordinaires de la vie. Il vient là où nous ne l’attendons pas. Dans notre travail, dans nos occupations quotidiennes les plus banales, Il vient. Et s’Il vient là, c’est pour nous apprendre à revenir à nous-mêmes, à cultiver cette attention du cœur  cet éveil intérieur aux secrets les plus authentiques de la vie.

Mais ce retour à nous-mêmes n’a rien d’un repli égoïste sur soi. Bien au contraire, car pour être libre de soi, il faut habiter avec soi-même. C’est seulement lorsque nous serons revenus à notre cœur, que nos yeux et nos oreilles s’ouvriront, et que nous serons capables de voir et d’entendre à nouveau les harmoniques de ce monde qui chante sa gloire. En effet, notre capacité d’émerveillement doit être restaurée, réveillée, pour que le chant de la création puisse enfin nous toucher.

C’est alors, et alors seulement, lorsque nous aurons traversé le silence et le chant du monde, que la Parole pourra de nouveau nous toucher. Comme Jésus l’a fait avant nous, nous avons besoin de traverser les eaux pour entendre la voix du Père. En passant par les eaux du Jourdain, Jésus a voulu nous montrer le chemin, nous ouvrir la voie. Pour Lui, il s’agissait de passer du silence à la Parole.

Pour nous, il s’agit de renaître dans le silence, pour pouvoir enfin entendre la Parole.

En nous faisant entrer dans le temps Ordinaire, la fête du Baptême du Seigneur nous fait donc pénétrer dans le temps de la Parole. La Parole qui s’est faite chair, qui est venue demeurer parmi nous, voilà qu’elle vient à notre rencontre. Elle vient frapper aux oreilles de notre cœur. Laissons-la entrer en nous! Aujourd’hui, ne fermons pas notre cœur, mais écoutons la voix du Seigneur!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.